Identifiant Mot de passe
Victoria : Revolutions
Écrit par Roms6 le mardi 02 mars 2010 à 16:38:05
Victoria : RevolutionsLes jeux Paradox ne sont pas réputés pour leur facilité d'accès. Deux soucis se posent lors d'une première partie : leur richesse fait qu'il est impossible de saisir au premier abord tous les concepts qu'ils intègrent, et leur interface n'est parfois pas intuitive. Oui, parfois, car depuis Europa Universalis 3 l'interface est désormais un peu plus claire, et cela va en s'améliorant. Victoria ne bénéficie donc pas d'une interface claire, le jeu étant sorti en 2003. Pour autant, on ne peut clairement pas passer à côté de ce jeu pour ce vilain prétexte, car il est une ode aux idéologies, et mérite uniquement pour cela qu'on s'y intéresse. En effet, Victoria couvre une période allant de 1836 à 1936 :

  • Une période durant laquelle de nombreuses idéologies politiques, économiques, sociales et sociétales s'affronteront.
  • Une période qui aura accéléré le changement des sociétés, révolution industrielle oblige.
  • Une période qui aura vu disparaître des monarchies au profit de monarchies constitutionnelles, voire de démocraties.

Beaucoup de facteurs qui affecteront le développement de votre pays, donc.


Idéologies

Tout d'abord, j'évoquerai tout au long de cet l'article le terme de « POPs » (populations). Il désigne des parties de la population, se distinguant par leur emploi, leur tendance politique, leurs attentes, leur culture et leur religion. Deux critères seront particulièrement importants pour évaluer vos POPs : leur niveau de militantisme et leur conscience. Un militantisme élevé indique qu'une POP pourrait se révolter. Dans un Etat autoritaire, une conscience élevée provoquera une montée du militantisme, la POP prenant progressivement « conscience » qu'elle ne vit pas bien.

Lutte des classes

Les POPs sont divisées en trois classes :

  • Pauvres : paysans, ouvriers et artisans
  • Classe moyenne : officiers, employés et clergé
  • Riches : aristocrates et capitalistes

Notez que le clergé permettra de baisser la conscience des POPs. En faisant cela, vous assurez la stabilité du régime. Les officiers serviront quant à eux à recruter des généraux, lesquels donneront des avantages sur le champ de bataille.

victoria-1

Idéologies politiques

  • Conservateurs : ils représentent la majorité de la population en début de partie (sauf dans une poignée de petits pays), et serviront au mieux accompagner des changements provoqués par d'autres tendances politiques. Le statut-quo leur convient très bien.
  • Libéraux : ils recherchent la liberté politique uniquement. Un parti libéral au pouvoir aura possibilité de supprimer des réformes sociales existantes.
  • Anarcho-libéraux : eux désirent seulement la liberté économique. Au pouvoir, un parti anarcho-libéral aura possibilité de supprimer des réformes sociales existantes, parce que « l'Etat est le problème ». De plus, il établira une dictature.
  • Socialistes : ils recherchent les réformes sociales ainsi que les libertés politiques.
  • Communistes : ils recherchent le progrès social mais n'accordent pas d'importance aux libertés politiques. Un parti communiste au pouvoir ne peut pas revenir sur une réforme sociale et établira bien évidemment la dictature du prolétariat.
  • Réactionnaires : lorsqu'un régime ne convient plus à certaines POPs, ou qu'un changement de régime a eu lieu, elles finissent par se révolter. Parce que « c'était mieux avant ».
  • Fascistes : ils veulent établir leur dictature, rien d'autre.

Certaines POPs sont plus susceptibles d'adopter une idéologie que d'autres. Il est évident que les capitalistes ne deviendront jamais socialistes. Par contre, il est important de noter que les artisans et les employés seront très largement des libéraux. Il faudra vous appuyer sur eux pour changer votre société.

L'idéologie pourra varier au fil d'évènements, qui viendront par exemple ponctuer une campagne électorale. Ils modifieront les attentes de certaines POPs en matière d'économie et de sociétal, à l'échelle d'une province ou d'une région, et donc le résultat du vote.

victoria-2

Idéologies économiques

Lors d'élections, vous vous rendrez très vite compte du changement de politique économique.

Avec le laissez-faire, il est impossible que l'Etat développe les infrastructures du pays (usines et transports). La main invisible s'en chargera... du moins vos capitalistes, si vous en avez ! Liberté oblige, les usines pourront très bien produire des biens qui rempliront les caisses de l'Etat, comme des biens qui ne rapportent pas grand chose.  Les impôts ne pourront pas dépasser 50 % des revenus, et ce pour chaque classe.

L'interventionnisme permettra à l'Etat de développer les transports, et de développer les usines existantes, pas d'en construires de nouvelles. Un parti interventionniste pourra effectuer des réformes sociales, et y consacrer jusqu'à 80 % de son budget.

Le capitalisme d'Etat permettra de prendre absolument tout en main, et surtout de construire soi-même des usines. Ce type d'économie empêchera de taxer moins de 20 % des revenus. La planification économique donne les mêmes possibilités que le capitalisme d'Etat, mais ne permet pas d'imposer la population en-dessous de 50 %.

Idéologies commerciales

L'idéologie d'échange influera directement sur le bonheur de la population, puisqu'il s'agit de taxer plus ou moins les biens qu'elles consomment. Taxer les biens permettra de remplir les caisses de l'Etat, certes, mais ne perdez pas de vue que des taxes trop élevées finiront par empêcher vos POPs de consommer certains types de biens. Le libre-échange empêchera de taxer à plus de 25 % le commerce de biens, tandis que le protectionnisme empêchera de subventionner la population à plus de 25 % si elle peine à acheter des biens.

Idéologies de guerre

Les POPs ont aussi des attentes en matière de guerre. Voici comment elles se traduiront pour un parti au pouvoir :

  • Pacifiste : le budget consacré à la défense ne peut pas dépasser 50 %. De plus, il est impossible de recruter des soldats supplémentaires.
  • Anti-militariste : le financement de la défense ne peut pas dépasser 80 %.
  • Pro-militariste : le financement de la défense ne peut pas descendre en-dessous de 10 %
  • Jingoïste : impossible de faire passer les dépenses militaires en-dessous 30 %, et de démobiliser des soldats.

Politique

Régimes

  • Monarchie : dans ce type de gouvernement, pas de droit de vote, plusieurs partis peuvent être autorisés et les réactionnaires sont au pouvoir.
  • Monarchie constitutionnelle : ici, des élections peuvent être convoquées, l'alternance est possible et certaines libertés sont restreintes.
  • Démocratie : toutes les libertés politiques sont accordées, mais le droit de vote peut parfois être limité.
  • Dictature présidentielle : pas de droit de vote, plusieurs partis peuvent toutefois être autorisés.
  • Dictature du prolétariat : pour obtenir ce type de régime, il suffit qu'un parti communiste arrive au pouvoir. Son fonctionnement est similaire à la dictature présidentielle.

La transition d'un régime à un autre peut se faire pacifiquement, suite à des réformes bien acceptées, mais il faudra disposer de suffisamment de prestige (le prestige indique comment le gouvernement est perçu) dans le cas de réformes politiques avancées. Elle peut être aussi forcée, lors de révolutions. Pour en arriver là, il faudra un niveau élevé de conscience et de militantisme des POPs. Bref, il faut le vouloir.

Réformes sociales

Six réformes sociales sont disponibles. Elles permettent de fixer :

  • Le salaire minimum : à un niveau suffisamment élevé, votre population pourra toujours obtenir des biens de première nécessité
  • Le nombre d'heures de travail maximum par jour : réduira la production totale , et donc les revenus de l'Etat. Pensez-y avant de faire passer cette réforme.
  • La régulation de la sécurité au travail : affecte très légèrement la production totale.
  • Le financement de la santé : affecte le taux de croissance de la population.
  • Les allocations chômage : étant donné que le chômage n'existe quasiment pas dans le monde fabuleux de Victoria, cette réforme est peu coûteuse.
  • Les retraites : leur coût dépend de la taille totale de la population.

Ces réformes feront plaisir à la plupart des POPs et réduiront leur niveau de militantisme, sauf pour les classes les plus riches. Ces dernières verront leur militantisme augmenter, tout comme leur niveau de conscience. Le coût de ces réformes variera selon le niveau choisi.

Droit de vote

Le droit de vote peut être attribué à certaines catégories de la population, ou tout simplement supprimé. Ainsi, il est possible de réserver le droit de vote aux Landed (aristocrates et capitalistes), aux Wealth (clergé, officiers et employés) ou de rendre le suffrage universel. Inutile de disposer d'une majorité de la population pour faire passer un parti libéral aux élections, donc. Tout est dans l'esbrouffe : dans le cas présent, il suffit d'avoir plus de capitalistes (libéraux) que d'aristocrates (conservateurs), ainsi qu'un droit de vote Landed pour faire passer un parti libéral aux élections.

Elections

Le paragraphe sur le droit de vote laisse penser que tout est joué d'avance, mais non. Tout d'abord, il faut savoir que les élections dans Victoria sont un scrutin à un tour. Très prévisible, en début de partie, lorsque quatre partis s'affrontent et seuls deux reçoivent des votes, mais beaucoup moins lorsque les partis se multiplient. Par ailleurs, notez qu'un event dû à une découverte politique modifiera considérablement le rapport de force libéraux / conservateurs. Il vous proposera de choisir entre etablishment et populism. En choisissant le premier, vos POPs aborderont les élections comme avant, à savoir en regardant d'abord l'idéologie des partis. En revanche, avec le second, vos POPs attacheront plus d'importance à leurs attentes qu'à l'idéologie.

victoria-3

Droits des minorités

Certains pays ayant de nombreuses minorités culturelles (au pif, l'Autriche), les droits dont elles disposeront ou non affecteront la stabilité du pays. Un parti optant pour l'idée de Residence attribuera uniquement des droits (promotion de classe sociale, droit de vote) à la majorité culturelle du pays. La citoyenneté « limitée » offrira un seul type de promotion sociale : devenir soldat. La citoyenneté « complète » permettra aux minorités de voter et de changer de classe sociale.

Notez qu'un système de migration existe. Si des POPs vivent mal, certaines finiront par émigrer. Quelques facteurs sont plus propices à l'immigration : le pluralisme, le régime politique, les réformes sociales effectuées, et le fait d'avoir un parti en place favorable aux minorités. Tout bêtement l'endroit où l'on vit mieux. Dans le cas où les différences culturelles et religieuses des immigrants ne sont pas trop marquées, ils pourront s'assimiler. Sinon, une nouvelle minorité se formera.

Droits des religions

Face aux religions, les partis ont diverses idées. Le moralisme, selon lequel une seule religion a droit de cité dans le pays, tandis que les autres sont uniquement tolérées. Le pluralisme permettra à toutes les religions d'être acceptées. Il est souvent proné par des partis libéraux, très rarement par des partis conservateurs. Le sécularisme permettra également à toutes les religions d'être acceptées. Il est partagé par certains partis libéraux et socialistes. Enfin, l'athéisme interdira les religions. En pratique, vous ne verrez pas la part des religions diminuer, mais cela vous préservera des partis conservateurs et réactionnaires, véhiculant le moralisme.

Economie

On touche ici à un point bancal de Victoria, car le fonctionnement de l'économie n'est absolument pas réaliste. Pour autant, on ne peut pas totalement blâmer Paradox, car il faut bien faire abstraction de certains concepts. Pour faire simple : les POPs produisent et consomment -> les biens produits sont exportés ou importés sur un marché mondial -> l'Etat taxe plus ou moins ces biens qui seront consommés. La boucle est bouclée.

Il y a trois types de biens, ceux de première nécessité, de consommation courante, et les biens de luxe. Lorsque certains besoins ne seront pas remplis, le niveau de militantisme des POPs augmentera. A moins d'exploiter votre population en forcant sur les taxes, les besoins de première nécessité seront toujours remplis. Si ce n'est pas le cas, vous obtiendrez le succès « votre pays est un goulag » constaterez une baisse de la population.

En tout début de partie, vous vous rendrez compte que certains biens dont vous avez besoin (ceux avec un point rouge) pour faire fonctionner vos usines sont pas correctement remplis. Il faudra d'emblée modifier les importations en conséquence. Histoire de bien comprendre comment importer et exporter sur le marché mondial, prenons l'exemple suivant :  « > 10 » est affiché à côté du charbon. Cela signifie qu'au-dela de 10 unités de charbon produites, le reste est exporté. A l'inverse « < 10 » signifiera que l'on importera en permanence jusqu'à 10 unités de charbon.

Plus un bien est produit sur le marché mondial, plus son prix baissera. Etre le premier pays à produire un bien sera donc très enrichissant. Il ne faut pas perdre de vue  qu'un bien produit dans une usine, même s'il est plus coûteux à produire, rapportera énormément plus qu'un bien agricole. Il faudra mener à bien la révolution industrielle pour modifier en profondeur votre pays.

C'est là que vient la notion de promotion sociale des POPs, car qui travaille dans les usines ? Les artisans et les employés. Pour faire grimper des ouvrier / des fermiers dans l'échelle sociale, il faudra disposer de certains biens et d'un peu d'argent. Même chose pour les convertir en soldats. Toute reconversion a un coût. Les employés, avec beaucoup de biens et d'argent pourront être convertis en capitalistes.

victoria-9

Recherche

Le fonctionnement de la recherche est très simple dans Victoria. Plus le niveau d'alphabétisation du pays est élevé, plus l'acquisition d'une techonologie est rapide. Le taux d'alphabétisation peut aussi être amélioré en consacrant une partie suffisamment importante du budget à l'éducation. Une fois la technologie acquise, vous devrez souvent attendre des events pour bénéficier de ses avantages.

La recherche se fait dans plusieurs domaines : l'armée, la marine, le commerce, la culture et l'industrie. Vous ne pouvez rechercher qu'une technologie à la fois, ce qui signifie qu'il faudra en permanence privilégier un domaine.

victoria-5

Guerre


Tout cet argent accumulé grâce à l'industrialisation du pays, il va bien falloir s'en servir un jour. Attention à ne pas avoir un parti trop laxiste de ce côté là, car imaginez un seul instant ce qu'il pourrait vous arriver lors d'une guerre entre grandes puissances. Il est indispensable de faire des découvertes militaires pour se lancer dans une guerre, car elles renforcent le moral et l'organisation des troupes, quand elles ne permettent pas une amélioration du matériel. In-dis-pen-sable, sinon vous allez au devant d'une très lourde défaite. Outre le fait de disposer des industries et de la population adverse, les conquêtes vous feront gagner en prestige.

L'IA pourra parfois réagir violemment, alors assurez vous de disposer d'une puissance militaire suffisante par rapport à vos voisins. Trois facteurs entrent en compte dans le déclenchement d'une guerre : la puissance militaire, le « badboy » (il s'accumule en annexant des provinces) et les relations.

victoria-4

Conclusion

Quelques fonctionnalités n'ont pas été évoquées, mais elle sont assez secondaires. Tout ce qui est présent dans cet article devrait vous permettre de vous lancer dans une partie de Victoria sereinement.

Oui, mais...

Sur le papier, Victoria semble excellentissime. Et pourtant, certains aspects du jeu sont un véritable calvaire, l'empêchant d'accéder au statut de must-have.

Prenons la gestion des grands pays / empires, par exemple. Il faut consacrer beaucoup de temps au système de promotion des POPs, puisque celui-ci est manuel. A cela, il faut rajouter la division des POPs. Car oui, lorsque vous décidez d'effectuer des promotions de classe, vous ne le faites pas forcément pour l'ensemble d'une POP, mais uniquement pour une partie  (ex : une partie convertie en artisans ira à  l'usine, et l'autre restera au charbon).

A cela ajoutez la construction manuelle des transports, et vous êtes définitivement dans la micro-gestion pénible : clic-clic-split-pop-split-pop. Peut-être est-ce une astuce pour simuler l'inertie du capitalisme d'Etat face au laissez-faire ?  Tout cela pour dire que si l'idée de jouer la Chine vous effleurait...

La promotion de classe met d'ailleurs en avant le côté poisson rouge de nos chères POPs. Que penser d'artisans libéraux qui deviendraient soudainement des clergymen conservateurs ? N'est pas Eric Besson qui veut.

D'autre part, Victoria donne la terrible impression de vivre en autarcie. Plus précisément, lorsque l'on s'intéresse à d'autres pays en ouvrant la fenêtre de diplomatie, on ne trouve rien sur leur type de gouvernement ni le parti au pouvoir. Impossible de se rendre compte d'éventuels changements, d'une poussée d'une tendance politique à travers divers pays. Seules les déclarations de guerre viennent nous rappeler que d'autres pays nous entourent.

Après il y a toujours un tableau, mais à part, et qui affiche un tas de données sur tous les autres pays. On touche ici à un problème d'interface. Assez gênant lorsqu'on constate qu'Europa Universalis 3 nous donne de bien nombreuses informations lors de la sélection d'un autre pays.

Les points soulevés ci-dessus altèrent le jugement, mais ne retirent rien à la richesse du jeu. Ils empêchent simplement de l'apprécier sur le long terme.

Patience

Heureusement, Victoria 2 arrive dans un peu plus de trois mois (Q3, Q3 les enfants !), et corrigera bien évidemment les soucis en question. Exit la promotion et la division manuelle des POPs, place à la promotion automatique. Ce qui simulera au passage l'inertie du changement d'idéologie. Cette suite disposera également d'une interface très largement améliorée, plus intuitive / accessible. Le dernier development diary en date montre à quel point cette suite sera considérablement enrichie.

Que faire ? Si l'impatience vous gagne, vous ne serez de toute façon pas dépaysé et prêt à attaquer Victoria 2. Pour information, le jeu ne s'est pas bien vendu, ce qui n'était clairement pas mérité au vu de ce qu'il offre. Résultat, lors de l'annonce de cette suite, le CEO a parié ses cheveux sur le fait que les ventes ne permettront pas de dégager des bénéfices.

Cet article se base sur le jeu original couplé à son extension, Revolutions, lesquels sont disponibles sur GamersGate dans un pack à 19.95 euros. Toujours sur GamersGate, un portage Mac est disponible au prix de 24.95 euros.

Note : le jeu est en anglais, et la résolution maximum est malheureusement de 1280x1024.
Lien indispensable : VickyWiki, en anglais, qui vous permettra de mieux comprendre les mécanismes de jeu.
Commenter la news
Pseudo

Commentaire

Indiquez l'année courante (vérification anti-spam) :