Identifiant Mot de passe
Test de Crazy Machines Elements
Écrit par utr_dragon le vendredi 28 octobre 2011 à 16:36:14
Crazy Machines ElementsCrazy Machines Elements fait partie de ces jeux dont vous n’avez pas spécialement entendu parler dans le concert des blockbusters à l’arrivée de Noël, et dont vous ne savez pas que vous le voulez jusqu’à ce que vous l’ayez acheté. Crazy Machines Elements est un puzzle-game fonctionnant sur le principe des machines de Rube Goldberg. Il s’agit en fait de réaliser des objectifs simples de manière terriblement complexe à l’aide d’une réaction en chaine pouvant impliquer plusieurs dizaines d’éléments.

Attention, concept addictif.

Un jeu ... ludique !

crazy-machines-elements-540 Dans Crazy Machines Elements, il n'y a pas d'histoire ni de personnages. On y trouve simplement différents objets et machines. Il s'agit d'un puzzle game où vous devez trouver des solutions créatives pour résoudre des problèmes. Le genre de jeu qui ne fait pas très sexy sur le papier, mais qui n'oublie pas que le principe du jeu, c'est de distraire et de s'amuser. Et si on arrive à s'amuser en faisant fonctionner son cerveau, alors bingo ! Le mode Casse-tête propose une centaine de niveaux avec dans chaque niveau un objectif à atteindre. Ce dernier varie en fonction des niveaux, et certains sont bien tordus, mais en général il faudra mettre une balle dans un chariot, faire exploser un objet avec un TNT, libérer des ballons, etc. Bref, les objectifs sont assez variés, mais tous les niveaux possèdent une architecture identique : certains éléments sont déjà en place et ne peuvent pas être bougés, et vous devez compléter le puzzle avec des éléments qui se trouvent dans votre inventaire. Au début, les niveaux sont d'une facilité déconcertante, mais dès la première heure de jeu, on commence à sentir la difficulté. Vous aurez compris que celle-ci va croissante, et que certains puzzles sont bien hardcore. Heureusement, la progression n'est pas linéaire, et il est possible de passer un puzzle si on arrive pas à le finir.

Une fois toutes les pièces en place, une simple pression sur une touche déclenche la machine infernale pour voir si les pièces que l'on a placées s'intègrent bien dans la machinerie. Ne pensez pas que c'est trop simple, car même avec un nombre limité de pièces à placer, la tâche est parfois ardue et, bien souvent, il m'a fallu de longues minutes (voire heures) pour essayer de comprendre ce qu'il manque et ainsi finir le stage. Pour compliquer un peu le gameplay, et justifier son sous-titre (Elements), le jeu propose en plus de jouer avec les éléments naturels. Feu, électricité, eau, air, vapeur, etc. Ces élements viennent vraiment enrichir le jeu qui voit son potentiel démultiplié et ses actions variées.

Un éditeur et des défis au secours de la durée de vie

crazy-machines-elements-538En plus du mode Casse-tête décrit plus haut, le jeu propose un mode de jeu nommé Défi qui se débloque après avoir réussi les 50 premiers niveaux. Composé de 20 stages, ce dernier permet de modifier l'emplacement et l'orientation des objets déjà placés dans l'environnement. Ce mode de jeu est bien évidemment bien plus compliqué que son homologue, et il est à réserver aux plus malins d'entre nous. Mis à part cette difficulté rehaussée, le principe de ce mode de jeu est identique.

Le développeur a eu la bonne idée d'intégrer un éditeur de niveaux pour prolongée la durée de vie du titre. On regrette toutefois qu'il ne soit pas possible de partager nos créations via le Xbox Live, ceci réduisant considérablement l'utilité de l'éditeur. Ceci dit, vous pourrez toujours créer un niveau pour que votre père puisse se casser la tête dessus. On comprend bien évidemment la politique du développeur qui se réserve l'exclusivité de la vente de niveaux supplémentaires via des DLC.

Un jeu mignon tout plein

crazy-machines-elements-539Crazy Machines Elements s'en sort honorablement pour toute la partie technique. Le jeu esttrès coloté, la palette de couleurs sonne très juste et les environnements sont très réussis. Les environnements dans lesquels se déroulent les niveaux sont réussis, même s'ils ne sont pas particulièrement recherchés. Le niveau de zoom est également appréciable, mais on regrette que les ombres soient si moches. Des bouts de polygones scintillants qui ne sont pas du plus bel effet. Au niveau des regrets, ajoutons également des temps de chargement particulièrement longs (surtout si l'on considère ce qu'il y a à afficher) et quelques ralentissements malvenus lors de l'activation de certaines réactions en chaine complexes faisant intervenir des éléments et de nombreux objets.

Conclusion

Crazy Machines Elements est un titre qui possède plus d'un atout pour séduire. Sa difficulté bien dosée ne rebutera pas les débutants, et les joueurs aguerris et habitués des jeux de ce type pourront trouver du challenge dans le mode Défi. Les niveaux sont nombreux et les puzzles agréables à réaliser. Le jeu est vendu 800 points sur le Xbox Live, et à ce prix-là, vous en aurez assurément pour votre argent puisque sa durée de vie est importante, et rallongée par un mode défi plutôt corsé et un éditeur simple à utiliser. On regrette toutefois que le développeur n'ait pas permis de partager ses créations sur le Xbox Live...
Commenter la news
Pseudo

Commentaire

Indiquez l'année courante (vérification anti-spam) :