Identifiant Mot de passe
Preview : Forza Horizon
Écrit par utr_dragon le lundi 01 octobre 2012 à 22:25:21
Forza Horizon
Forza Horizon est la nouvelle itération de la célèbre licence de Microsoft créée par Turn 10 Studios. Aux commandes de cet opus on trouve pourtant Playgound Games, dont il s'agit du premier titre. Vous aurez remarqué la disparition de Motorsport au profit de Horizon, ce qui marque par la même occasion l'abandon de la forme classique (simulation) vers un opus plus arcade, plus orienté vers le grand public.

Forza vogue vers de nouveaux horizons

forza-horizon-80
Cet opus marque une sorte de parenthèse dans la série, avec un gameplay résolument plus arcade, mais également avec un monde ouvert. On est donc en présence d'un titre qui fait penser à Burnout Paradise. Et qui fait VRAIMENT penser à BP, tellement le jeu est proche, même calqué, sur son aîné. Il m'a même semblé que la fille qui nous parlait à l'oreillette était doublée par la même doubleuse française que celle de Bunrnout Paradise. La carte est également assez
ressemblante, avec des dimensions similaires, des zones de campagne, des autoroutes, des villes, des villages, des routes en terre battue, etc.
Là où le jeu diffère, c'est par la présence d'une sorte de hub principal depuis lequel il sera possible de participer à différentes courses, soit dans le cadre du Festival Horizon, soit contre des amis.

Forza, c'est des caisses !

N'étant absolument pas un fan de simulation, de mécanique ou de précision (meuh si, j'ai quand même mon permis), je ne me suis absolument pas senti violé par ce virement de cap. J'ai déjà joué à FM2, et devant mon incapacité totale à franchir plus de deux virages d'affilée sans me prendre un mur, j'ai vite abandonné. Forza Horizon adopte une approche assez libre de la conduite, tout en conservant une conduite pseudo-réaliste. La conduite est donc accessible, mais les développeurs n'ont pas pour autant sacrifié la physique des véhicules ainsi que leur inertie. En un mot comme en cent, la conduite est très plaisante, à mi-chemin entre le réalisme et l'arcade. Les voitures sont faciles à prendre en main, mais avec une approche différente en fonction des modèles : une Polo ne se conduit pas comme une McLaren Mercedes, et cela se ressent dans le jeu.

Forza, c'est des caisses, qui ont de la gueule !

forza-horizon-81
Graphiquement, la modélisation des véhicules est parfaite et vraiment bluffante. Le reste du jeu est de très bonne facture, sans pour autant mettre la mâchoire à terre. Par exemple, si l'on parle de monde ouvert, cela reste dans le cadre des routes bien balisées, on ne pourra pas explorer les contrées verdoyantes par nos propres moyens. reste que le moteur du jeu est tout à fait à même d'encaisser de grands espaces sans broncher, tout en se permettant d'afficher de beaux jeux de lumière. On pourra toujours pinailler en disant que les ombres sont parfois aliasées, mais c'est plus un problème venant de la vieillissante Xbox 360 qui commence à accuser le poids des ans.
Les fans de la série Motorsport seront forcément un peu amers avec cet épisode. Néanmoins, les autres, néophytes de la conduite comme moi, pourront être tentés de passer derrière le volant et apprécier immédiatement les plaisirs de la conduite. Voilà un bon successeur à Burnout Paradise et autres TDU.
Commenter la news
Pseudo

Commentaire

Indiquez l'année courante (vérification anti-spam) :