Identifiant Mot de passe
Conférence Wii : une Revolution à Bastille
Écrit par Roms6 le jeudi 06 juillet 2006 à 13:38:59

Nintendo Wii Comme toute bonne révolution qui soit, l’idéal a besoin d’agitateurs qui avec leurs proses et leurs rages ameutent les foules et les préparent à prendre les armes. C’est dans cette optique que Nintendo a invité le 22 juin dernier la presse française dont GameNews pour tester et propager la bonne parole Wiiniène et DSiène.

Introduction :
Après moult fouilles et confiscation de l’appareil photo, nous avons pû pénétrer dans l’antre de la Wii. Mon cœur (toujours à prendre) de joueur s’arrêta net, non pas pour les poitrines volumineuses de ces mesdames engagées par Nintendo mais bien devant le sourire à peine caché de toute la presse française. Car si l’objectif premier de Nintendo avec la Wii était de révolutionner le jeu, Big N a surtout concrétisé le rêve de tous : Etre ridicule et continuer. [Moment dicton] Comme on dit chez moi le ridicule ne tue pas et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort [/Moment dicton] et c’est bien là que la Wii puise sa force.

Tous les joueurs sont solidaires et se laisse entraîner dans l’absurdité la plus totale. Si le jeu rime avec plaisir, la nouvelle console de Nintendo a tout de la plate-forme vidéo ludique parfaite. Avant de continuer, je demande aux wii-woman de me contacter, j’aurais en effet besoin de quelques cours particuliers.

Avant de vous décrire tous les jeux que nous avons pû tâter hier, nous tenions à vous préciser que la Wii est une console ludique en particulier à plusieurs. Oui, le ridicule doit être partagé pour en ressentir le plaisir sadique.



Wii Sports :

Wii Sport était sans conteste le jeu le plus représenté hier soir. En effet, nous pouvions à la fois nous adonner au tennis entre amis, se casser le dos au golf ou s’exciter sur une petite balle de baseball.

Le Tennis :

Wii Sports TennisLe principe est simple, la manette est la raquette (même ta mère peut le comprendre). Le jeu ne se jouant qu’à deux, vous devez donc effectuer le geste qui fustige votre adversaire, pendant que celui-ci frappe sans vergogne. Le jeu adopte un style graphique épuré qui permet de se concentrer uniquement sur le geste de la Wiimote. On peut cependant regretter de ne pas pouvoir s’occuper des déplacements de notre avatar qui sont laissés à une IA plutôt bancale. Le plaisir était bien présent même si les gestes restent encore très limités (nous n’avions en effet le choix qu’entre le coup droit et le revers), ce qui devrait là encore s’améliorer dans les mois à venir, du moins on l’espère si Nintendo veut doter le jeu d’une durée de vie conséquente.

Avis : Le jeu est fun, prenant uniquement en multijoueurs, on comprend pourquoi Nintendo veut absolument faire de la Wii une plate-forme online. Seul défaut apparent : mon adversaire a certainement fait des cauchemars la nuit dernière.

Le Baseball
:

Wii Sports BaseballLe baseball aura été une première désillusion. En effet, vous ne faites que de taper dans la balle pour tenter le Home Run le plus éloigné. C’est parfaitement intuitif avec la Wiimote mais le manque de challenge apparent risque de vite lasser certains. Le fun est tout de même présent et le style graphique épuré reste dans la continuité de Wii Tennis.

Avis : Un jeu pratique pour se faire les muscles avec une grosse batte qui je le voyais attirait les gentilles mesdames de Nintendo.

Le Golf
:

Wii Sports GolfLe golf et ses vertes contrées… Le club bien serré dans les mains, la douces fraîcheur du vent… Et moi qui me retrouve comprimé dans un loft à Paris, devant un écran plasma et une belle madame qui m’explique les rudiments du swing, que la vie me semble dure... Peu importe je prend mon courage à deux mains avec la Wiimote et je bascule tout mon corps, avec les risques que cela comporte et je réussi un bon premier coup, fier de moi, je dis à la madame que je n’ai plus besoin d’entraînement et que j’ai ça dans le sang. Au final, il m’aura fallu encore 7 coups pour la mettre dans le trou. Notez le premier gros problème technique, mon dos n’a pas tenu le swing, et on parle de next gen…

Avis : Selon moi la perle des jeux Wii Sport qui nous propose un vrai challenge et une difficulté qui donne un piquant au jeu. Un mini jeu qui mériterait son achat à lui seul.

Wii Music : Orchestra :

Wii Music : OrchestraJe ne sais pas si l'on peut vraiment parler d’un jeu lorsque l’on évoque Wii Music : Orchestra mais l’idée de base est totalement enivrante. En effet, ici pas d’adversaire, pas de challenge, vous êtes un chef d’orchestre et vous battez la musique (ici le thème principal de Zelda et de Carmen). Cela paraît à première vue simplet et ennuyeux alors que le jeu se révèle passionnant et relevé si vous désirez donner une nouvelle jeunesse à ces deux classiques.

Avis : Le fonctionnement du jeu reste flou tout comme la notation, mais avec une bonne quantité de morceaux et un prix au rabais, Wii Orchestre pourrait devenir rapidement un indispensable de la Wii

Wario Ware Smooth Moves :

Wario are Smooth MovesWario Ware Smooth Moves était bien sûr présent et profitait des fonctionnalités de la Wiimote. Comme vous pouvez l’imaginer le mauvais goût et l’absurdité de Wario était bien de la partie avec plus de 200 mini-jeux dont une vingtaine jouables hier. Imaginez vous faire du hoola-hoop avec la manette au niveau du bassin, des altères avec la Wiimote en position verticale ou encore sabrer un tonneau d’un coup sec. Wario Ware version Wii est dans la continuité de la version DS imposant le fun et le gameplay avant tout et on en redemande.

Avis : Enfin un jeu sans limite qui montre bien que l’absurde et le fun vont de paire, là encore un indispensable pour la Wii.

Duck Hunt :

La Wii malgré sa jouabilité nouvelle ne dit pas non aux vieux jeux. En effet Duck Hunt profite de faire son come back fracassant avec un background qui colle parfaitement à la Wii : vous devez éclater les ballons à l’écran, les soucoupes volantes ou les canards, tout ça avec un adversaire. Le jeu pourrait être fun mais la sensibilité de la manette était bien trop importante pour profiter du duel, en effet, un petit coup suffisait pour traverser la totalité de l’écran, dommage, mais on peut espérer un réajustement de la part de Nintendo.

Avis : Duck Hunt s’avère malgré lui le parfait exemple d’une bonne idée gâchée par un mauvais contrôle de la Wiimote. En espérant que celui-ci sera le dernier…

Conclusion :

Voila pour les seuls jeux jouables hier à la soirée de Nintendo, une preview de Zelda : Phantom Hourglass était d'ailleurs jouable hier sur le stand de la DS Lite. Vous en découvrirez donc bientôt une sur GameNews.

PS : Red Steel était jouable mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps de nous y adonner (ce qui explique son absence dans ce dossier).

Commenter la news
Pseudo

Commentaire

Indiquez l'année courante (vérification anti-spam) :